Atelier

Après des études secondaires artistiques, elle a suivi des cours de reliure à La Cambre (ENSAV), Bruxelles, avec Micheline de Bellefroid et Liliane Gérard.

Depuis 1987, elle exploite son propre atelier de reliure, où elle se consacre à la reliure courante et décorée.

Véronique Van Mol est co-organisatrice du "Marché du Livre de Mariemont", biennale consacrée à la petite édition, aux livres d'artistes et aux métiers du livre.

Une artisane à la page

Le livre accompagne notre vie. Il nous invite au voyage, à l’émotion, à la réflexion. Objet de plaisir et d’évasion, il nécessite l’intervention de nombreux corps de métiers. Partons à la découverte d’une profession étonnante, celle de relieur.
À la frontière d’Orgeo et de Bertrix, au bout d’un petit chemin de terre se dresse l’atelier de reliure de Véronique Van Mol. Un mélange d’odeur de bois, de cuir, de cartons et de papiers enveloppe les lieux d’une atmosphère reposante. Derrière de larges baies vitrées desquelles perce un soleil d’hiver, la relieure travaille avec calme et précision.
Au milieu de machines impressionnantes, elle semble perpétuer des gestes ancestraux. Ces outils qu’on imagine sortis de l’atelier d’un Macé Ruette, imprimeur, relieur et libraire de Louis XIVe, brillent sous les chromes et les dorures. Il s’agit de les maîtriser, de les amadouer pour parvenir à un travail de haute technologie. Cette formation professionnelle, Véronique Van Mol l’a suivie à l’Atelier Reliure Dorure de la Cambre à Bruxelles dont elle est sortie diplômée en 1986. Il faut dire qu’elle a toujours été une bricoleuse dans l’âme et que ses humanités artistiques lui ont offert de nombreuses possibilités de faire travailler son imaginaire.
Après quelques périples, elle s’est installée depuis trois ans près de chez nous où elle a terminé l’implantation de son propre atelier en juin dernier. Le monde de la reliure est aussi vaste que les techniques employées. Reliure japonaise, structures croisées, reliure hollandaise, livre accordéon…, autant d’approches mises au service d’objets divers.
Agencements de lettres, de documents, de photos, de dessins, de gravures qui une fois rassemblés créent une nouvelle œuvre : livre souvenir, livre hommage, livre secret, livre objet, cadeau, compilation. Il faut jongler avec des matériaux aussi variés que l’or, l’argent ou le cuir. Ce dernier se déclinant en multiples facettes : le maroquin, peau de chèvre ou de mouton très belle et très solide ; le chagrin, peau de chèvre, de mouton ou d’âne, à grains assez petits ; le vélin, peau de veau mort-né plus fine que le parchemin…
Du particulier qui veut protéger sa collection complète de magazines de bandes dessinées, à l’éditeur qui commande des exemplaires uniques d’une future publication, en passant par la restauration d’un dictionnaire précieux du xixe siècle, il faut être capable de faire face à toutes les demandes. Débrocher, coudre, coller, presser, rogner, ajuster, couvrir…, autant d’étapes indispensables et souvent répétitives. Véronique ne cache pas que c’est la reliure d’art qu’elle préfère mais que cette dernière ne représente qu’une petite partie de son travail. Cet artisanat est un “ luxe ” rare. C’est pourtant cette voie qui la passionne.
Pour preuve, la présentation de certaines de ses œuvres sous les voûtes prestigieuses de la Bibliothèque Historique de la ville de Paris où, en collaboration avec l’association “ R9 ”, Véronique a participé à l’exposition “ D’Or et d’Argent ”. Elle a également mis son talent au service de la formation de nombreux stagiaires lors de stages proposés, ces dernières années, dans le cadre de l’Académie internationale d’Été de Wallonie à Libramont et en animant des cours de reliure lors des Ateliers du Livre de Mariemont, près de La Louvière.
Enfin, elle a ouvert ses portes au public lors de certaines éditions des “ Week-end Artistes et Artisans ” mis sur pied par le Centre culturel de Bertrix. Prochainement, en collaboration avec le Service provincial de Diffusion et d’Animation culturelles, des stages de restauration de livres pour enfants seront proposés aux puéricultrices de notre région (renseignements au SDAC à St-Hubert, 061 61 32 89).
De stages en ateliers, d’œuvres personnelles en travaux de commande, Véronique démontre qu’il n’est pas nécessaire de résider dans de grands centres urbains pour se réaliser dans son art. Elle vous confiera également qu’elle éprouve autant de plaisir et de satisfaction à embellir un livre de recettes d’une grand-mère qu’à restaurer un livre rare. La valeur sentimentale investie dans un ouvrage étant incalculable.
Actuellement, Véronique réduit son temps d’enseignement pour se consacrer pleinement à ses œuvres personnelles. Elle voudrait, par exemple, s’atteler spécifiquement à l’introduction et au perfectionnement de techniques de broderie dans la reliure d’art, techniques enseignées notamment à l’École Lesage de Paris.
Amoureux du livre, amateurs du travail bien fait et de l’artisanat de qualité, une rencontre avec Véronique Van Mol éveillera votre intérêt et votre curiosité. N’hésitez pas à vous relier à ses pas.

P. Dabe

In Info Ardenne 17 mars 2004 - n°236 et 237

 

Contact
Accueil

 

Atelier de reliure
Véronique Van Mol

Route de la Pelette 9
B-6880 Bertrix
T 32(0)61/61 31 76

reliurev.vanmol@skynet.be

Logo